Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Depuis mon enfance, originaire de Toul, ville chargée d'Histoire et connue pour avoir été une importante ville de garnison dont on attendait de résister en 1914 aux assauts allemands si NANCY était tombée lors de la bataille du Grand Couronné, j'ai toujours été attentif à la Grande Guerre et j'écoutais attentivement les Poilus qui racontaient facilement, ou pas, leurs souvenirs de combat.

Je suis tellement impliqué par la transmission de Mémoire, qu'il m'arrive de donner des conférences sur le sujet.

C'est pour moi un devoir que de transmettre ces témoignages humains tant aux jeunes de nos écoles qu'aux adultes.

Je vais ainsi prochainement passer une journée dans un collège pour y narrer les secours aux blessés dans les Tranchées à quatre classes de 3°.

Aussi, un dossier sera présenté mardi prochain par la France et la Belgique auprès de l'UNESCO, lourd de 850 pages, demandant le classement au Patrimoine mondial de l'Humanité de 136 cimetières français et belges sur une longueur de 300 kilomètres.

Sur quoi repose une telle demande ?

Sur l'idée que ces Nécropoles nationales incitent à rechercher la Paix et le refus des guerres, et sont également des éléments de culture au sens de transmission de la Mémoire des Hommes.

Pour la première fois en France, dès 1914, les soldats tués au combat ne seront pas enterrés dans une fosse commune, ce qui est un tournant universel quant au respect des hommes ayant sacrifié leur vie...

Non seulement les noms des morts seront relevés et cités, mais des tombes souvent individuelles leur seront dédiés pour la première fois et officiellement.

Sur les monuments aux morts des communes de leur dernière adresse et parfois de leur lieu de naissance, les morts pour la France sont mentionnés et leur nom cité lors de la commémoration du 11 novembre chaque année, suivi de l'expression dite par l'assemblée présent: " Mort pour la France ! "

Ainsi, mon grand-oncle Paul BAGUET, tué en 1915, est inhumé au plus grand cimetière en France, celui de Notre Dame de Lorette.

Beaucoup d'entre nous ont un grand-père ou grand-oncle blessé voire tué, lors de la Grande guerre. Mon grand-père BAGUET a été blessé gravement dès 1914 après plusieurs mois de conflit.

Un autre cimetière exceptionnel est celui des Canadiens inhumés à VIMY, grand cimetière également connu mondialement.

Récemment, à Notre Dame de Lorette, ont été inscrits l'ensemble des soldats tués dans les deux camps, donc également allemands, par ordre alphabétique, sans distinguer entre les nations. Cela symbolise le sacrifice de tous, français, allemands, belges, anglais, américains.

Ce monument, exceptionnel par sa forme superbe, est connu du monde entier.

L'Arc de Triomphe de Paris ne mentionne lui, que maréchaux et généraux, et quelques rares colonels...

L'UNESCO répondra officiellement seulement en juin 1918, soit quelques mois avant le centenaire de l'Armistice du 11 novembre 1918.

Une réponse favorable est hautement probable.

                                                       Dominique BAGUET

Tag(s) : #A lire

Partager cet article

Repost 0