Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le mot Bouxières provient du latin « buxus » (le buis) ou plus précisément de « buxaria », la haie de buis. Ce nom est largement répandu avec près de nous Bouxières aux Chênes (du buis et des chênes, toute une forêt en un seul nom !) ou un peu plus loin près de Louvigny, Bouxières- sous -Froidmont. Les Romains ont apporté aux Gaulois un art de vivre et une manière agréable de créer une clôture naturelle avec du buis. Les villas romaines en détenaient, et encore de nos jours en Italie.

On trouve également de nombreuses haies de buis plantées au sein des cloîtres des églises, plus spécialement celles ayant un parterre divisé en quatre, symbole de la Croix mais aussi des Quatre temps de l’année liturgique, des quatre Evangélistes, etc… Le buis est utilisé à la fête des Rameaux ; ainsi est-on certain d’en détenir pour entamer la Semaine Sainte. Mais le buis ferait partir les moustiques ; pour en avoir dans mon jardin, je crois à cette vertu utile les soirs.

Mais une autre théorie existe également ; celle d’une origine celtique ; nous étions alors dans la région des gaulois appelés Leuques, dont le totem était le loup ; mais M. GEINDRE, historien décédé il y a peu, refusait cette hypothèse non étayée…

Quand à l’expression « aux Dames », les habitants savent qu’elle vient des Chanoinesses qui habitaient l’Abbaye, dont la Cour des Dames permet d’admirer encore les belles habitations. Celle du centre, la plus belle à mon avis, était celle de l’Abbesse. Montez à la Cour, vous ne regretterez pas le déplacement ! Sous la Révolution, toute trace de la noblesse devant disparaître, la commune s’appellera « Bouxières –aux- Monts » ; tout le monde comprend facilement pourquoi. Ayant la bonne idée de vivre à NANCY dès 1786, elles éviteront la guillotine bien avant la prise de la Bastille, dont un bouxiérois sera acteur, recevant une médaille pour ce mérite. Bonaparte, avant de devenir Napoléon, rétablira les noms antérieurs à la Révolution.

Vers 1238, s’appelant « Boissiesras Nonnains », le village aurait pu devenir « Bouxières aux Nonnes » : avouez que ce serait moins beau à prononcer que « aux Dames »…

Dominique BAGUET

Tag(s) : #Bouxières aux Dames

Partager cet article

Repost 0